Les sucres ajoutés : réduisons-les!

Un morceau de sucre dans le café au bar, un dans le thé de l’après-midi, sans parler du sucre présent en forte dose dans les céréales du petit-déjeuner et dans les biscuits. Le sucre est vraiment présent partout, même dans les aliments auxquels nous ne pensions pas.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a établi une limite de consommation journalière : les sucres ne devraient apporter plus de 10% du besoin journalier. Cela signifie que pour un adulte de poids normal, avec un besoin énergétique de 2000 calories par jour, la limite maximale suggérée est de 50gr de sucre, environ 10 cuillères.

Jus de fruits, boissons, miel, crèmes à tartiner, confiture, céréales du petit-déjeuner, biscuits, pain de mie, yaourts aux fruits, glaces, sorbets, mayonnaise, ketchup, sauces préparées, liqueurs, plats cuisinés… dans tous ces aliments on trouve une dose plus ou moins importante en sucre qui contribue à remplir les cuillères. Bref un petit-déjeuner sucré et on a déjà dépassé la dose journalière de sucre !!

Peut-être qu’il faut un peu revoir ses propres choix à table et réfléchir : vu que le sucre appelle le sucre, nous sommes peut-être devenu dépendant de ces cristaux blancs?  Du moment que nous pouvons nous en passer pendant 2-3 jours, peut-être qu’il faut se dire que c’est le moment de rétablir nos papilles gustatives, en redécouvrant la vraie saveur des aliments.

Le sucre peut se cacher derrière différents noms: sucre, saccharose, sucre interverti, sucre de raisin, sirop d’agave, sucre de coco, sucre de palme, cristaux de sucre de cannes, solution de glucose, sirop de glucose (et autres variétés), fructose, mélasse. Ceux qui se trouvent sous le nom d’édulcorant sont en fait des sucres non caloriques de synthèse : cela signifie qu’il n’apporte pas de calories, mais ils stimulent quand même la production d’insuline qui aide à « guérir » de la dépendance de sucre.

Pour se défaire de cette dépendance il est fondamental moduler nos papilles, en oubliant l’hyper-perception des goûts des produits industriels qui créent une dépendance. Il est nécessaire de commencer un parcours éducatif pour ses papilles gustatives pour s’assurer qu’elles puissent retrouver et apprécier les vraies saveurs naturelles des aliments. Pour faire cela il est important en un premier temps d’éliminer complètement les sucres, afin de comprendre combien la dépendance est importante.

Pour les remplacer il existe des ingrédients naturels qui peuvent remplacer le sucre. Il s’agit des fruits frais et déshydratés. Avec les fruits frais on peut obtenir des crèmes ou des purées qu’on peut utiliser tranquillement au petit-déjeuner ou au goûter sur une tranche de pain au levain. On peut utiliser des dattes, des figues, des abricots ou des prunes en les réduisant en purée et en les ajoutant aux gâteaux sans ajouter d’autre édulcorant.

Dott.ssa Francesca Oggionni Diététicienne 

@unamelaperdietista

S'inscrire à la newsletter

Iscriviti alla newsletter
Cliccando su iscriviti accetti che la tua mail venga trasferita su Mailchimp dove verrà trattata secondo i loro termini di servizio e la loro privacy policy
Sending